Tribune

#humanite

lol. la mort de notre mère la terre. c’est fou ce que @saez a toujours été raccord avec moi. il se trouve que ce mec est toujours en phase avec ma pensée politique et philosophique intrinsèque. mon idéal et mon âme mise à nue. je peux être loin. à 10000 bornes de lui, de eux, de nous. il me retrouve toujours. ça fait près de 20 ans que c’est comme ça. j’avoue. 20 ans de pétage d’oreilles. 20 ans de fusions, 20 ans de vérités, de riffs. de luttes. des morts. et pourtant tellement de vie, de vies. des aigus aux cris des désespérés. putain mais cette ptite pute tu lui aurais mis un gilet jaune 15 jours plus tard, tu aurais tout capté. pour ta jaquette. il est quand même plein de paradoxes, car il est comme nous. c’est tout. il crie la vie avec ces outrages révoltes. il crève, mais il continue. et nous on continue de crever mais on crève à continuer. à qui a déjà vu un live de saez, je dis monte le son ou tu vas vieillir et tu vas crever. cet album collapsologie du monde a coup de télégrammes twitter et snapchats de cul. ça fait bander les picsous et ça fait badder les conards. moi, perso ça me fait marrer, et ça m’a d’ailleurs toujours fait marrer. en fait, ça me fait rêver. saez si tu écoutes bien le son et que tu comprends l’esprit, c’est de la trance progressive. bon avec cet album il va pas gagner beaucoup de followers, mais sans doute quelques potentielles roses des sables plantées par des clowns a la con. un max de grognasses de 15 ans ça c’est sur. mais les p’tites putes rock, folk, goth, punk, c’est les vraies princesses du monde moderne. il chopera aussi de ces mecs aux gilets jaunes qui vont taguer le soldat inconnu et baiser sur la tombe de la belle au bois dormant avec un max ‘à’ gaz et un flashball dans le cul.

#humanité t’es là? qu’est-ce que tu branles? t’es sous MD? Laisse-moi me resservir un énième verre de viognier. putain ce vognier il a voyagé, pour arriver ici jusqu’à cet endroit. là. cet album est vraiment bienvenu, on peut faire une grosse trace dessus sans problème. sauf si tu l’as downloadé, là, pas de chance. tu te rends compte quand même? je sais ce que tu te dis (encore) il a la voix nasillarde, tu peux pas, c’est trop, et puis il copie noir dez ou l’aute là dont on se rappelle jamais son nom… mais faut pousser la porte de ton cerveau. change de zone. change de réseau. ne vois tu pas? bon sang. ouvre tout. aimer saez c’est dévaler la pente a pleines jambes. se crasher à mille à l’heure sur l’autoroute. prendre ses hanches jusqu’au bout de la nuit. faudrait faire une rétrospective du type. ouais d’accord c’est un enculé. et quoi d’autre. un iroquois? tu as déjà été voir un live? ça dure 30 mn ou 4 heures suivant le nombre de trous de balle. ouais c’est du tennis punk. roland garros ma couille. mais du gros gros lourd, à se peter le genou bourré jusqu’à la moelle. rock is dead? ahahah. arrete ton cirque. prends-la cette heure d’éveil que l’on t’offre. dl torrent ou fnac suivant ta filsdeputerie. si tu as du mal à écouter seul, lis les paroles sur saezlive. mais mets un casque putain surtout. arrête ton char avec whatsapp, c’est pas le moment. ferme-la ta gueule. au moins une heure. tu peux ? hé copain… écoute…

ce que c’est bon quand même de se faire traiter de ptite pute. je taime///

Previous post

Going Nowhere (Chill Bump) : NOW ! HERE !

Next post

This is the most recent story.

Julien

Julien